A l’occasion de l’Assemblée plénière de mars, Laurent Wauquiez et Brice Hortefeux ont présenté le projet de SRADDET, le Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Egalité des Territoires. Jean-Michel Guerre (Allier), a dénoncé un schéma sans cap, ni objectif collectif, qui donne même l’impression qu’il n’y a pas d’habitants en Auvergne-Rhône-Alpes tant le document est désincarné.

Malheureusement, la majorité de Laurent Wauquiez est en train de passer à côté de cette grande responsabilité régionale que représente la définition de ce schéma, pour ne froisser personne, sans règles contraignantes pour préserver la biodiversité, l’environnement et les populations. Il en ressort un outil d’aménagement du territoire qui ne sera pas à la hauteur des défis environnementaux et sociaux auxquels notre région est et sera confrontée.

La région aurait dû donner un cap pour prévoir les transports de demain, gérer l’aménagement de son territoire, accélérer le développement des énergies renouvables. De cela, il n’en a pas été question, car même si la Région affiche ici ou là quelques bonnes volontés, les moyens règlementaires et financiers ne sont pas au rendez-vous.

En effet, où sont les solutions concrètes pour favoriser la mobilité des habitants et développer l’offre de transports collectifs ? Où sont les solutions en termes de logement ? Rien non plus sur l’alimentation et le soutien à une agriculture péri-urbaine.

Pour nous, le SRADDET doit être l’instrument des transitions réussies. C’est le sens de la contribution que nous avons versée au SRADDET et c’est le sens des amendements que nous avons défendus dans l’espoir de rendre plus ambitieux ce schéma. Nous avons identifié 3 transitions particulièrement importantes que notre région doit préparer pour assurer un développement pérenne et équilibré de notre territoire :

  • La Transition écologique et solidaire ;
  • La Transition numérique ;
  • La transition démographique.

Nous nous sommes abstenus sur ce rapport, en espérant que la poursuite des débats permettra d’aboutir à un document digne d’une grande région française.

Contribution du groupe au SRADDET Auvergne-Rhône-Alpes

Intervention de Jean-Michel Guerre