Face à la hausse des actes antisémites, nous avons voté une délibération, symbolique, pour agir contre ce fléau. Ce texte vient confirmer les actions engagées par la Région depuis plusieurs mandats, des actions concrètes qui mobilisent toutes les compétences de la Région.

Pour Jean-Jack Queyranne, “Face au danger de la montée de l’antisémitisme, face à “cette bête immonde qui redresse la tête”, il faut mobiliser les consciences, les idées et les volontés.” […] “Dans ce combat, il faut éviter d’entretenir la confusion des esprits et la confusion des politiques. C’est aux républicains, et à l’ensemble des républicains, de se mobiliser.”

Pour Jean-François Debat, “L’antisémitisme s’exprime de manière protéiforme, aussi bien d’un ultra-racisme de la France catholique et éternelle que d’un paganisme organisé ou d’un fondamentalisme extrêmiste. Les actes antisémites doivent être condamnés dans leur globalité, d’où qu’ils viennent, sans qu’il y ait besoin d’en nommer les causes, parce qu’en les nommant, on en oublie certaines. Les traiter de la même manière, c’est les renvoyer à ce qu’elles sont : la haine de l’autre pour ce qu’il est. Il est un moment où la France, où les démocrates, où la République doivent se lever et dire “Stop”.”