Au plus fort de la période de confinement, nous avons demandé au Président de Région d’engager le plus rapidement possible une aide alimentaire pour les familles de lycéens modestes. Le confinement, la fermeture des cantines, l’absence de produits d’entrée de gammes dans les rayons des grandes et moyennes surfaces et la perte substantielle de revenus pour des dizaines de milliers de ménages ont fait bondir la précarité alimentaire dans notre région au sein des familles les plus modestes. En Ile-de-France, Valérie Pécresse a engagé un programme pour lutter contre cette précarité alimentaire chez nos lycéens : réouverture des cantines pour distribuer des colis alimentaires, achat de denrées auprès des agriculteurs, etc. Nous proposons de consacrer 100 euros par lycéen de familles modestes afin de subvenir à leurs besoins essentiels : se nourrir correctement. Nous avions déjà fait cette proposition il y a maintenant plusieurs semaines. Nous vous la formulons à nouveau.