Moins d’un an après l’annonce de l’obtention par Paris des Jeux Olympiques 2024, le Gouvernement a annoncé une baisse considérable du budget alloué au sport. 80% des emplois aidés supprimés, 1.600 postes de fonctionnaires perdus, c’est tout le tissu sportif français qui est remis en question.
Les perdants seront les associations qui auront moins de moyens et les familles qui paieront plus cher leurs cotisations. Quand au sport de haut niveau, il sera réservé aux premiers de cordées qui pourront se payer les services de professionnels du privé.
Par ce vœu, nous avons voulu apporter notre soutien au Comité National Olympique et Sportif Français qui se mobilise par la mise en ligne d’une pétition demandant, au nom des sportifs, dirigeants de clubs, bénévoles, passionnés et citoyens que le sport bénéficie de moyens à hauteur de ses apports humains, économiques et sociétaux. Nous avons également souhaité mettre le Gouvernement devant ses responsabilités afin qu’il sanctuarise le budget dédié au sport en 2019.

Ce vœu a été largement adopté par l’Assemblée régionale.