Nous avons approuvé les objectifs du futur Plan Régional de Prévention et de Gestion des Déchets (PRPGD) qui met en oeuvre à l’échelle régionale un plan d’actions pour limiter la production de déchets et mieux gérer leur traitement sur les territoires. Ce plan est assorti d’une politique en faveur de l’économie circulaire.

Proposer un tel dispositif relève de la gageure, vu la diversité des acteurs, des pratiques et des process. Ce défi compliqué a été relevé. Les objectifs de ce plan sont ambitieux et nous nous en félicitons : le taux de valorisation matière est porté à 75% et le taux d’enfouissement ramené à 10% avec une baisse de 50% des tonnages enfouis en 2031.

On peut et on devrait toujours faire mieux, mais ce sont des objectifs vraissemblablement atteignables…à condition bien évidemment que le cadre législatif national évolue dans le bon sens ! Le consommateur doit être responsabilisé, mais le producteur industriel est le responsable. Sans une réglementation contraignante à l’attention des industriels, le combat sera difficile à mener. Le changement doit aussi venir en amont.
A l’occasion du vote de cette délibération, Johann Cesa (42) a également attiré l’attention des élus régionaux sur le cas du site d’enfouissement de Roche-la-Molière. Notre amendement pour limiter les capacités de ce site a été adopté.