Laurent Wauquiez a sonné le glas de sa promesse d’allouer 2 millions d’euros à Notre-Dame de Paris, et c’est selon nous une bonne chose ! En lieu et place, et nous nous en sommes félicités, l’Exécutif régional nous a proposé de voter un plan de soutien pour la préservation du patrimoine comportant trois volets: l’intervention en faveur des artisans d’art, le renforcement des filières spécialisées dans les métiers de la restauration patrimoniale, et la prévention incendie sur les édifices protégés.

Le problème, c’est qu’hormis ces bonnes intentions, il n’y a rien d’opérationnel et surtout aucun financement dans ce qui nous a été proposé au vote !

Difficile également de s’extasier vu le passif de la majorité concernant les métiers d’arts. En mars 2017, le Président de Région avait annoncé dans la presse un plan détaillé sur ces métiers qu’hélas aucune délibération cadre n’est venu soutenir. Il a également supprimé le programme Panoram’art mis en place en 2007 qui venait en aide aux artisans de la Région, en leur offrant notamment une vitrine sur tout le territoire via des circuits permettant le développement économique des ateliers.

Bref, ce plan n’est pour le moment qu’une coquille vide, mené sans concertation. Si nous en avons approuvé la philosophie, nous avons exprimé de sérieux doutes quant à son application effective.

Revoir l’intervention de Dominique Roux :