Depuis le début de son mandat, Wauquiez n’a eu de cesse de mépriser les chômeurs, en ponctionnant 156 millions d’euros sur le budget formation ou en supprimant, par exemple, les dispositifs pour la formation et l’emploi engagés par l’ancienne Région Rhône-Alpes.

En 5 ans, nous avons assisté et dénoncé la casse du service public de la formation professionnelle et les économies de la région qui étaient faites sur le dos des demandeurs d’emploi. Or, avec la crise sociale d’une ampleur inédite qui s’annonce, la Région rétablit subitement tout ce que la droite a minutieusement cassé ces dernières années.

C’est la preuve que la gauche avait raison et que le service public de la formation professionnelle est indispensable, non seulement à la vitalité économique de nos entreprises mais aussi à notre cohésion sociale. Mais le mal est fait. La droite a contribué à des drames personnels et humains en sacrifiant la formation des chômeurs.

Intervention d’Eliane GIRAUD