C’est officiel, la partie hébergement du centre périnatal de l’Arbresle fermera à la fin du mois d’Août. Nous dénonçons cette décision qui se traduira par des destructions d’emplois de sages-femmes et d’auxiliaires puéricultrices, des bébés qui passeront leurs premiers jours loin de chez eux et l’absence de sages-femmes de nuit dans un rayon de 20 kilomètres. En Décembre 2018, sur proposition de Christiane CONSTANT, conseillère régionale PS du Nouveau Rhône, nous avions fait voter un vœu du conseil régional demandant au Gouvernement le maintien du Centre Hospitalier de Proximité de l’Arbresle. Ce vœu avait été adopté, sans les voix des conseillers régionaux LREM !

Cette fermeture, qui vient aggraver le recul des services publics de santé sur les territoires ruraux et périurbains, est d’autant plus difficile à accepter que l’Etat s’était non seulement engagé à maintenir ce site mais également à y développer de l’emploi. Nous retiendrons ainsi les mensonges de l’Etat et de la Ministre Agnès Buzyn, relayés en session d’Assemblée plénière le 20 Décembre 2018 par Véronique TRILLET-LENOIR, Conseillère régionale LREM et candidature aux européennes sur la liste En Marche  ( http://www.lrem-aura.fr/index.php/2018/12/21/laurent-wauquiez-coupe-le-micro-de-veronique-trillet-lenoir-et-denigre-agnes-buzyn/ ):

« Monsieur le Président, vous écrit la Ministre, il ne s’agit nullement de fermer le centre périnatal de L’Arbresle, mais au contraire de recentrer le fonctionnement du centre périnatal sur son cœur de métier, sa véritable raison d’être, un centre de soin externe, de surveillance et d’orientation au plus proche de territoires et des besoins, en relais des services de maternité en hospitalisation avec lesquels il travaille, et en alternative à un retour à domicile. Il s’agit même de soutenir le fonctionnement de ce centre périnatal en le mettant en position de disposer, outre les sages-femmes et le personnel soignant, de la ressource en temps d’assistantes sociales et de psychologues. Donc création d’emplois supplémentaires pour ce centre de soins externe. ».

Manifestement, le Gouvernement n’a jamais eu l’intention de préserver ce centre et a délibérément dupé les conseillers régionaux et les élus locaux pour gagner du temps ! C’est un véritable scandale ! En fermant ce centre de périnatalité, le Gouvernement et les conseillers régionaux LREM abandonnent les familles de ce bassin de vie qui devront faire des dizaines de kilomètres pour accueillir leurs enfants. Décidemment, ces élus sont très loin des préoccupations des habitants de notre région !

Jean-François DEBAT,
Président du Groupe Socialiste & Démocrate

Christiane CONSTANT,
Conseillère régionale du Nouveau Rhône