Le secteur culturel va être durablement frappé par la crise sanitaire. Ayons de plus à l’esprit que les exigences de distanciation physique n’autoriseront pas une reprise de l’activité dans des conditions satisfaisantes pour de nombreuses salles de spectacles. Nous devons prendre conscience que les Indépendants seront les premières victimes, et probablement les plus nombreuses, dans cette crise. Ils devront faire l’objet d’une attention prioritaire de la Région. C’est la raison pour laquelle, au-delà des structures conventionnées, nous proposons de mobiliser prioritairement notre région sur la situation préoccupante des Indépendants : labels, libraires, producteurs, compagnies, festivals, cinémas d’art et d’essai, salles de spectacles, théâtres, etc. Nous proposons de consacrer une enveloppe comprise entre 5000 euros et 10 000 euros par structures indépendantes en fonction de leurs singularités propres.