A l’occasion de l’Assemblée plénière de juin, l’Exécutif a présenté le Compte Administratif 2018. Ce document dépeint assez fidèlement l’action de la droite en Région, avec des résultats en demi-teinte et des politiques régionales au régime sec !

Chaque année, avec Laurent Wauquiez, il y a des petits gagnants et de grands perdants, au premier rang desquels la formation professionnelle, l’économie et les lycées publics.

Des choix politiques traduits par des priorités budgétaires

En effet, une fois de plus, c’est la politique “formation professionnelle” qui est la victime des “économies” imposées par l’Exécutif avec une nouvelle baisse de 51 millions d’euros en un an ! Concernant les lycées, ce sont les établissements privés qui rafflent la mise. 205 millions d’euros ont été consacrés aux lycées publics, bien loin du milliard et demi annoncé. Quant à l’action économique, elle baisse encore ce qui devient très inquiétant.

Une gestion bien moins rigoureuse que le Président de Région le laisse entendre

En 2018, les dépenses de fonctionnement ont augmenté partout sauf pour les quartiers populaires et la formation professionnelle. Il y a eu moins d’investissements (-0,6%) et la dette a augmenté de 170 millions d’euros.

Avec de tels chiffres, difficile de maintenir la fable de la Région la mieux gérée de France.

Le Compte Administratif
Kesako ?

Le Compte Administratif, ou CA, est un document comptable obligatoire pour une collectivité. Publié tous les ans, il rend compte de la consommation du budget voté par la Région, politique par politique. Il permet ainsi de se rendre compte de la sincérité ou non du budget voté l’année précédente et de l’efficacité des politiques.

En chiffres :

Revoir l’intervention de Jean-François Debat :