Johann CESA a proposé d’apporter une aide d’urgence de 10.000 € aux centres de vacances qui subissent de plein fouet les conséquences de la crise sanitaire. Ces structures associatives employeuses ne sont pas éligibles au plan de relance de l’Etat et sont donc directement menacées. Elles ont pourtant vocation à accueillir les colos, les colos apprenantes, les séjours de cohésion du SNU, les classes vertes, les classes neiges, les Vacances Adaptées Organisées, etc. Refus sans raison valable de Laurent Wauquiez.

Intervention de Johann CESA