Le Président de la République Emmanuel MACRON sera à Lyon ce mercredi 27 septembre à l’occasion du Sommet France-Italie. Le Lyon-Turin y sera notamment abordé. A cette occasion, les élu.e.s du groupe Socialiste, Démocrate, Écologiste et Apparentés tiennent à rappeler leur soutien à ce projet qu’ils estiment nécessaire tant d’un point de vue économique qu’environnemental. Il faut souligner que la région Rhône-Alpes, devenue région Auvergne-Rhône-Alpes, est engagée derrière ce projet de liaison ferroviaire avec constance depuis 1994.

Nous appelons désormais le Président de la République à lever définitivement l’incertitude qui entoure la réalisation du Lyon-Turin, en particulier depuis l’annonce de la ministre des transports, Elisabeth BORNE, d’une « pause » sur certains grands projets. C’est maintenant à l’Etat de respecter ses engagements. L’Union Européenne, un traité international qui engage la France et l’Italie et une ratification définitive du Parlement français ont définitivement approuvé la réalisation de la liaison transalpine.

Le Lyon-Turin doit maintenant se concrétiser. Ce projet est déterminant pour nos vallées alpines engorgées et polluées. Près d’un million de camions seront ainsi concernés par le report modal, avec une économie de CO2 estimée entre 500 et 700 000 tonnes chaque année. 40 millions de tonnes de fret transiteront désormais par cette voie, dont 25 millions de tonnes directement liées à la réalisation du Lyon-Turin.

Aussi, à l’occasion de l’Assemblée plénière du 29 septembre prochain, notre groupe a déposé un vœu qui sera l’occasion pour la Région Auvergne-Rhône-Alpes de réaffirmer son soutien au Lyon-Turin et de rappeler à l’Etat ses engagements.

Jean-François DEBAT
Président du groupe Socialiste, Démocrate, Écologiste et Apparentés